@ Brest

Relier et partager autour du web

Ouvrons plus les bibliothèques !

000046Ouvrons + les bibliothèques !

Une bibliothèque ouverte plus longtemps c’est une bibliothèque plus utile au service des citoyens et de l’argent public dépensé plus efficacement sur un territoire. Comme l’a montré le rapport du Conseil National du numérique que j’ai présenté il y a quelques jours, il est évident que l’accès généralisé à internet chez soi ne vient pas s’opposer à l’existence de tiers-lieux ouverts, catalyseurs d’innovation sociale et de formation à des cultures numériques citoyennes. Comme je dis souvent en formation : des services publics qui se disent « tiers-lieux » aux horaires retreints, sans accès internet libres avec des interdictions de pratiquer la copie privée n’en méritent tout simplement pas le nom !

En cette année d’élections municipales je pense qu’il est essentiel de signer et de relayer largement cette pétition initiée par Bibliothèques Sans Frontières. Lisez bien le texte il prend en compte les revendications légitimes des personnels des bibliothèques et ne recommande pas une ouverture partout, tout le temps. Il appuie en outre sur la notion d’accueil et sur la continuité entre bibliothèques universitaires et bibliothèques municipales. En ce sens, il s’inscrit dans la droite ligne des recommandations du rapport de l’Inspection Générale des Bibliothèques sur les horaires d’ouvertures, car il existe bien un retard français dans ce domaine :

000047cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr_file_2012_35_3_horairesouverture_r

Pour rattraper le retard pris au niveau international c’est une impulsion politique dont nous avons besoin ! Je pense même que la proposition de l’IGB d’un « label » est une excellente idée et peut constituer un levier politique efficace :

Il paraîtrait intéressant de réfléchir à un label national susceptible d’être attribué à tous les types de bibliothèques sur la base du volume et de la pertinence de leurs horaires
d’ouverture.

En attendant des réflexions autour d’un label, bravo pour l’initiative à l’excellente organisation Bibliothèques Sans Frontières. Voici le texte de la pétition, signez et faites tourner !

A 18h, à la sortie des bureaux, la plupart des bibliothèques municipales ont fermé leurs portes. Le dimanche, étudiants, lycéens, chercheurs et professeurs subissent des files d’attente interminables devant les rares bibliothèques universitaires qui restent ouvertes. Aujourd’hui en France, les horaires d’ouverture des bibliothèques sont insuffisants et inadaptés.

Ailleurs en Europe, nombre de bibliothèques ouvrent jusqu’à 22h et systématiquement le dimanche. A Copenhague, à Amsterdam, les bibliothèques publiques frôlent les 100 heures d’ouverture hebdomadaire contre 30 heures en moyenne en France, 40h dans les plus grandes villes. Aux Etats-Unis, les bibliothèques universitaires restent ouvertes 20h sur 24 voire 24h sur 24 en période d’examens. On n’apprend pas, on ne crée pas à horaire fixe, entre 9h30 et 18h, du lundi au samedi !

Les bibliothèques doivent être ouvertes aux moments de disponibilité individuelle ou familiale. Leurs horaires actuels, calqués sur ceux des bureaux, pénalisent injustement ceux qui devraient en être les premiers bénéficiaires : étudiants salariés qui travaillent pour payer leurs études, demandeurs d’emploi en formation, enseignants et tant d’autres. Rien ne justifie que le soir, le dimanche et pendant les vacances scolaires, l’offre culturelle se limite aux seuls cinémas et théâtres.

Car à moyens équivalents, et dans le respect des agents, des solutions existent. Nos voisins européens et quelques bibliothèques pionnières en France appliquent par exemple : le décalage des horaires d’ouverture, le recours à des emplois étudiants et temporaires pour épauler les bibliothécaires, l’ouverture partielle des surfaces d’accueil, l’aménagement de plages de récupération et de compensations financières.

La bibliothèque a aujourd’hui bien plus à offrir qu’une collection de livres. Elle donne un accès privilégié à la culture, à l’information et aux nouvelles technologies. Elle peut être un lieu de travail individuel ou de réunion pour monter des projets (d’association, d’entreprise, etc.). Elle est essentielle pour la réussite des étudiants et des lycéens, notamment les plus modestes. Les citoyens ont besoin des bibliothèques, et les bibliothèques doivent s’adapter aux besoins de leurs publics pour assurer leur avenir. 

C’est pourquoi il est urgent de :
· Assurer l’ouverture des bibliothèques en soirée et pendant les vacances scolaires.
· Etendre l’ouverture des bibliothèques aux dimanches, lorsque cela fait sens localement.
· Systématiser une coordination entre bibliothèques municipales et universitaires afin d’offrir une continuité de services. 
· Replacer l’accompagnement et l’accueil au cœur des bibliothèques. 

Signez cet appel adressé à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication,Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, François Lamy, ministre de la Ville, auxprésidents de conseils généraux, aux maires et aux candidats de tous les partis aux élections municipales, aux présidents d’université et d’établissement d’enseignement supérieur.

L’accès à la connaissance et à la culture pour le plus grand nombre doit être une priorité ! Au niveau national comme au niveau local, ouvrons les bibliothèques le soir, le week-end et pendant les vacances ! 

 

 (1172)

Bibliobsession 2.0

log animé par Silvère Mercier, alias Silvae depuis 2005 qui s’attache à recenser les expériences innovantes, à susciter des débats et à cerner les enjeux du numérique au sein de la communauté de l’information-documentation.

  • licence : creative commons By-nc-sa
  • contact : bibliobsession@gmail.com

URL: http://www.bibliobsession.net/
Via un article de Silvère Mercier, publié le 9 janvier 2014
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Tonnerres de Brest 2016 (Crédits photo : Stéphane Louette/Télécom Bretagne)
par Telecom Bretagne
Creative Commons BY-NC-SA