@ Brest

Relier et partager autour du web

Réinventer le développement des territoires africains à partir des tiers-lieux (2/2)

Ce billet est la seconde partie de mon intervention au TedLieux pendant la quinzaine des tiers-lieux Libres et Open Source qui a eu lieu du 07 au 18 avril 2014 à Saint-Etienne en France. Une intervention axée sur un retour d’expérience sur l"intiative Afriworkers et l’aventure Jerry en Cote d’Ivoire. Dans cette partie , je mets l’accès sur les innovations qui accompagnent l’aventure Jerry Do It Together en Côte d’Ivoire

Un texte repris du blog de Florent Youzan "Mon regard d’africain sur le libre" avec son accord

Je connais un territoire sur lequel tout le monde pensait qu’il n’y avait que des problèmes et des difficultés. Ce territoire a entamé depuis des années une transition numérique et du coup, l’on s’aperçoit que chaque problème de ce territoire pourrait être détourné en idée d’innovation. Ce territoire dont je parle, c’est l’Afrique ! Nous nous sommes rendus compte que « chaque problème d’un africain est une idée d’entreprise. »

Les Logiciels Libres vont nous permettre de prototyper ces idées d’entreprise, que nous pourrons désormais présenter aux décideurs en leur disant : Voici des difficultés identifiées sur le territoire, voici l’idée d’entreprise qui va avec et mieux, voici le prototype qui fonctionne déjà. Nous ramenons le développement du territoire dans les tiers-lieux, tout encadrant les idées de développement des décideurs, car très souvent déconnectés des réalités que vivent les populations.

Un projet qui me tient à cœur est Bric’Espoir pour sa particularité et son empreinte locale. Bric’Espoir est un projet de financement participatif qui va permettre de bâtir l’ un des plus grands tiers-lieux de la ville d’Abidjan. L’objectif de cette campagne de financement est de réunir la somme d’un milliard de Francs CFA (environ 3 millions 54 mille euros) repartie en 500 mille petites briques en ligne appelées « Bric’ ». Chaque citoyen peut acheter une brique à 2.000 francs CFA et participer au financement participatif. A travers son slogan, « Construisons Ensemble », « Bric’Espoir » veut rassembler, créer et contribuer à un écosystème innovant et autonome dans le souci d’impacter le développement des territoires.

La Côte d’Ivoire va accueillir le premier Tech Hope , un Centre de Formation, d’encadrement, de promotion et de financement des idées innovantes. Ce centre offrira également des commodités pour du Coworking et servira d’incubateur pour des Startups ivoiriennes. En plus d’être une école, ce sera un véritable TechHub avec toutes les facilités technologiques et un « Laboratoire du Libre » appelé aussi « Labo Open Source ».

Un autre projet que nous avons rencontré en novembre 2011 à Ouagadougou lors du forum InnovAfrica est le projet Jerry Do It Together. Nous nous sommes toute suite dit voici un vecteur qui nous permettra d’ « imposer » l’adoption des tiers-lieux sur nos territoires. Un Jerry est un ordinateur reconditionné dans un jerrycan (bidon) avec du matériel informatique de récupération. En Afrique, le taux de pénétration de l’outil informatique est tellement faible, que nous nous sommes dits : voici un outil qui nous permettra de mieux axer notre discours sur le développement numérique. Avec l’ordinateur Jerry, nous avons pu comprendre et tester la Formation Horizontale dans nos tiers-lieux.

Un apprenant qui arrive dans nos tiers-lieux, découvre le Jerry, apprend à reconditionner du vieux matériel informatique sur lequel il installe des applications qui répondent à des problématiques du territoire. Mais quand il sort de ce tiers-lieu éphémère, il aura le pouvoir d’organiser d’autres rencontres autour de cet ordinateur. Hier apprenant dans le tiers lieu éphémère , il devient le lendemain un formateur pour son territoire. C’est ainsi que nous avons réussi à faire adopter le Jerry en Côte d’Ivoire et dans plusieurs capitales africaines. Cet ordinateur est révolutionnaire pour nous car il a permis de comprendre que l’informatique et le numérique doivent s’adapter au territoire et répondre à une problématique concrète et propre au territoire. On a toujours dit qu’un ordinateur Jerry que nous montons dans la ville de Bouaké doit résoudre les problèmes de Bouaké. La technologie ne s’impose pas mais elle doit arriver à s’adapter au territoire qui la reçoit. Chaque ordinateur que nous montons dans nos territoires à une identité car s’inspire toujours de la question : quels problèmes allons nous résoudre ?

C’est ainsi que nous concevons l’intégration des tiers-lieux en Afrique et surtout l’apport que ces tiers-lieux peuvent offrir à la jeunesse africaine et aussi aux décideurs qui se sentent désormais obligés de descendre vers ces tiers-lieux. Ces décideurs n’ont plus le regard d’en haut mais redescendre dans ces lieux pour comprendre comment les jeunes africains réinventent le développement de l’Afrique avec un engagement participatif et dans une démarche de conscience citoyenne.

Posté le 17 juillet 2014 par Michel Briand
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Railway museum, 05.05.2014.
par Dāvis Kļaviņš
Creative Commons BY-NC-SA