@ Brest

Relier et partager autour du web

La culture se libère à Rennes Métropole

La culture à Rennes Métropole s’est ouverte en cette rentrée 2013 et plusieurs jeux de données ont été présentés lors d’un atelier-conférence autour de l’Open Data vendredi 11 octobre à la Cantine numérique Rennaise. Le collectif était présent et nous allons tenter de faire un petit résumé dans ce billet.

Les jeux de données proposés en accès libre sur le portail Open Data de Rennes Métropole proviennent de différents acteurs de la vie culturelle du territoire rennais : les bibilothèques, les musées, l’espace des sciences, les acteurs associatifs (Trans Musicales) et les acteurs privés (Ouest-France). Ils couvrent des données statistiques, des données dynamiques d’agenda, des données historiques, des données d’annuaires. Tâchons de les passer en revue succintement.

Données agenda

Les agendas culturels rennais étaient des données depuis longtemps désirées, bien avant l’arrivée de l’opendata d’ailleurs. Aujourd’hui deux jeux sont offerts, l’un sous forme XML pour l’agenda des évènements organisés au Champs Libres, l’autre sous forme d’une API pour les évènements culturels dans la région ouest via le portal Infolocale de Ouest-France. Ce sont deux jeux pivots pour la diffusion de la culture rennaise. Notons toutefois qu’Infolocale ne proposent les évènements qu’à jour+1 au plus tard. Gageons que cette limite sera levée afin d’offrir un réel intérêt. Malheureusement, il semblerait que les barrières soient surtout internes à Ouest-France. Il est aussi important de comprendre qu’Ouest-France appose des conditions générales plus ou moins restrictives à la licence OdBL choisie pour la diffusion des données.

Données d’annuaires

Le catalogue des données ouvertes par Rennes Métropole héberge aussi un jeu intéressant provenant de tout le département, l’annuaire des acteurs du spectacle vivant. Ce fichier, au format CSV, est acommpagné d’un fichier texte présentant les informations libérées. Un vrai trésor pour découvrir l’ensemble des acteurs sur tout l’Ille et Vilaine. Il serait intéressant de croiser ce jeu avec le budget de Rennes pour voir si il existe un lien entre la vie des associations de la ville et les subventions allouées chaque année.

Données statistiques

Lorsqu’un acteur ne sait pas quelle donnée publier, il commence facilement par des données statistiques sur l’usage du service qu’il fournit. Loin d’être inintéressante, il s’agit là d’informations pertinentes pour mieux interpréter le rapport des citoyens avec leur environnement culturel. La bibliothèque des Champs Libres avait déjà publiée en 2012 des informations de fréquentation, depuis cet automne nous avons aussi accès aux données de prêts sur l’année depuis 2007. A noter aussi, un jeu d’essai de tous les documents sortis des bibliothèques municipales le 1er octobre 2013.

Le musée des beaux arts de Rennes propose aussi un fichier des prêts de ses oeuvres, bien que celui-ci ne représente qu’une toute partie du fond réellement disponible et prêté. Pour des raisons légales, le musée ne peut publier certaines de ces informations.

Données catalogues

Un jeu très sympathique est le catalogue de tous les artistes passés au festival des Trans Musicales depuis sa création en 1979. Ce jeu a nécessité un grand travail de mémoire de la part des membres historiques de l’association ainsi qu’un appel au public car l’information n’était pas toujours « sûre » (un groupe pouvait avoir été remplacé par un autre par exemple). Un jeu représentatif de l’histoire locale et internationale sur la scène musicale.

 

Au final, la couverture de ces données est d’une grande richesse et les acteurs présents lors de la rencontre de vendredi étaient tous motivés pour en proposer plus. On sent évidemment beaucoup de tatonnement mais une prise de conscience que la culture et l’opendata ne sont pas deux mondes étanches. Il existe des données liées aux services eux-mêmes qui peuvent en dire beaucoup sur leurs utilisations. Bien entendu, nous ne sommes pas ici dans de l’open content cher au mouvement Open GLAM mais ne boudons pas notre plaisir de voir ces acteurs importants faire un pas vers plus d’ouverture.

En guise de cerise sur le gâteau, nous avons eu la joie de présenter quelques travaux du collectif tels que Biblioviz et Kultu Rennes afin de démontrer qu’il était possible de produire des exemples et services sur les données culturelles. Finalement Romain Wenz de la BNF nous a proposé une passionnante revue du service http://data.bnf.fr/. La sémantisation des données et le linked data sont des objectifs à viser pour offrir une nouvelle dimension aux données brutes, mais ce travail requiert des ressources importantes. Il faudra se montrer patient et la communauté devra certainement faire ce travail de liaison à partir des données sources brutes.

Un bel automne pour les données à Rennes Métropole !

Creative Commons License
Collectif Open Data Rennes by Collectif Open Data Rennes is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 France License.
Creative Commons License
Collectif Open Data Rennes by Collectif Open Data Rennes is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 France License.
Via un article de lawouach, publié le 28 octobre 2013
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Tonnerres de Brest 2016 (Crédits photo : Stéphane Louette/Télécom Bretagne)
par Telecom Bretagne
Creative Commons BY-NC-SA