@ Brest

Relier et partager autour du web

Bilan des Points d’Accès Publics à Internet (PAPI) à Brest : une fréquentation élevée et un besoin de plus en plus social !

Ce bilan d’usages et de fréquentation réalisé par Annabelle Boutet du laboratoire des usages M@arsouin auprès des structures et des usagers rend compte d’un besoin social qui reste fort malgré l’équipement de 80 % de la population.
Avec plus de 50 000 visites par an, fréquenté par beaucoup de demandeurs d’emploi, de personnes seules, de retraités les 108 papis répartis en en proximité dans toute la ville remplissent un rôle social. ... Intégrés dans différents types de structures, services publics, équipements de quartier, associations, les Points d’Accès Publics à Internet accompagnent les habitants au quotidien dans leurs usages de l’internet et du multimédia.... mais pas seulement !

Après une première étude conduite en 2004, un bilan du dispositif a été réalisé par Annabelle Boutet, sociologue du Groupement d’Intérêt Scientifique (Gis) et enseignant chercheur à Télécom Bretagne.

  • Quels types de structures accueillent les Papi ? Quels sont les secteurs d’activités concernés ? Comment évoluent les demandes des structures ? Qui animent ces points d’accès ?...
  • A l’heure où les foyers sont davantage équipés, connectés, quelles fonctions ont les Papi pour leurs utilisateurs ?
  • Qui sont-ils ? Que recherchent-ils dans les Papi ? Que viennent-ils y faire ? Quelles pratiques ont-ils des lieux ?
  • Quels apports en retirent-ils au-delà de nouvelles compétences, habilités sur les usages d’internet ?

C’est l’ensemble de ces questions qui sont traitées au sein de cette étude, disponible ci-dessous.
Deux versions de l’étude sont disponibles :

  • La synthèse
    PDF - 1.3 Mo
    La synthèse
  • Le document complet
    PDF - 1.9 Mo
    Rapport complet

La restitution de l’étude a eu lieu le 27 janvier 2014 en présence des directeurs, bénévoles, ou animateurs des Papi. Le regard qu’ils portent sur la vie des Papi est concordant avec l’étude et l’échange a permis de dresser de nouvelles pistes d’action :

- L’accompagnement des publics les plus précaires au sein des Papi - Le constat est fait que de plus en plus de personnes fragilisées viennent dans les Papi qui nécessite un accueil différencié tant au niveau de la médiation que de l’organisation des locaux.

- Pour accompagner les publics dans leur diversité, la question du numérique doit être intégrée dans les réflexions et actions des professionnels, bénévoles du culturel, de la santé, du social... Pour ce faire, des actions spécifiques sont à imaginer pour faire découvrir et reconnaitre la médiation numérique comme un support de développement de l’estime de soi, le lien social... Il peut s’agir par exemple de sensibiliser les centres de formation de travailleurs sociaux à l’intégration de compétences sur le numérique, de faire des liens entre les acteurs du numérique et ceux d’autres secteurs pour que des projets soient conduits conjointement dans une logique de complémentarité des compétences.

- Une piste de réflexion : le développement numérique dans le service public

- L’accueil des publics migrants, davantage présents dans les Papi, est aussi un axe de travail à développer.

Alors que l’intégration des technologies dans les foyers progresse, la place des Papi quant à elle se renforce pour les publics les plus fragiles, avec des passerelles à construire pour inscrire le numérique dans la transversalité qui le caractérise.

Posté le 30 janvier 2014 par Elisabeth Le Faucheur
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Forum des usages - Atelier transition
par Doc@Brest
Creative Commons BY-NC-SA