@ Brest

Relier et partager autour du web

Seconde journée d’étude sur la cartographie

L’institut des sciences de l’homme et de la société organise la seconde journée d’étude sur la cartographie.
Le thème est : "La cartographie et l’hydrographie à Brest du XVIe au XXIe siècle - conservation et transmission "

Cette journée, ouverte au public, se déroulera le :

vendredi 6 décembre 2013
Salle B001 (UFR Lettres) de 9h-12h 30 et de 14h-18h

Venez découvrir l’exposition de cartes anciennes du CRBC, du SHD et du SHOM

Programme :

9h Accueil des participants
9h15 Mots de bienvenue de Muriel Rebourg, VP SHS de l’UBO, Matthieu Gallou, Directeur de l’UFR Lettres et Sciences humaines, Lionel Prigent Directeur adjoint de l’ISHS et responsable de l’axe 2 Maritimité. Patrimoines et territoires.
9h 30 Conférence inaugurale par Françoise Péron, professeur de géographie
Quand la géographie est un humanisme

1. Fabriquer les cartes
10h - 10h 40 Hubert Michéa ( Capitaine de vaisseau, commandant de la Marine marchande )
Les cartographes du Conquet, transmission du savoir
Les Bretons ont eu au XVIe siècle, leur école de cartographie marine, au Conquet. Pendant un siècle, les Brouscon et Trodec/Troadec, ont confectionné des cartes et documents annexes pour les navigateurs. Cette école conquetoise répondait à l’importance de la navigation bretonne, héritée de la fin de l’indépendance ducale, qui s’atrophia au XVIIe et XVIIIe siècles. Le sujet traité est à la croisée de l’histoire, de la géographie, de la toponymie, de l’astronomie et de la navigation.
10h 40 - 11h 10 Jonathan Mouton (SHOM-Brest, ingénieur des études techniques de l’armement)
Histoire du SHOM, ses missions, l’acquisition des données hydrographiques du XVIIes à nos jours
Présentation des différents instruments de relevés du SHOM au fil de son histoire (plomb de sonde, sondeurs monofaisceau, imagerie aérienne, sondeurs multifaisceaux, lidar, ainsi que la technique du positionnement.
Présentation de la sauvegarde du patrimoine ancien et actuel du SHOM.

Pause

11h 30 - 12h
Catherine Abéguilé-Petit (IGE Centre François Viète, UBO) et Nicolas Meynen (maître de conférences, FRAMESPA, Université de Toulouse 2)
Maurice Rollet de l’Isle (1859-1943), ingénieur hydrographe et écrivain dessinateur, cartographe de fonds marins bretons
En tant qu’ingénieur hydrographe de Marine, Maurice Rollet de l’Isle s’inscrit dans la tradition des marins de l’Etat qui ont établi des cartes topographiques à une époque où les planisphères n’étaient pas entièrement couverts. Nous retrouvons ce polytechnicien de formation embarqué au départ de Brest, le plus souvent, pour des campagnes de topographie et de sondes qui le conduisent en septembre 1883 au Tonkin alors en guerre puis à Madagascar en 1894. Entre temps, il réalise trois importantes missions en France : l’une en Corse en 1890, les deux autres en Bretagne, la première en 1887 connue sous le nom de Mission Dufour, la seconde en 1888 appelée Mission des Minquiers, au cours desquelles il expérimente avec succès de nouvelles méthodes de calcul du levé de côte.
Ce sont ces deux missions qui retiennent notre propos tant pour la connaissance des fonds marins bretons qu’elles ont permise que pour l’étude des paysages et des hommes, menée parallèlement avec un remarquable talent d’illustrateur doué d’un oeil d’anthropologue et d’ethnologue. Le cartographe et l’auteur de journaux de bord sont portés par la même envie de connaissance. Maurice Rollet de l’Isle est l’un des premiers ingénieurs à s’intéresser aux moyens aériens pour effectuer des relevés de côtes (aérostats puis avions). Devenu chef de section puis chef du service hydrographique, il occupe de nombreux postes importants et contribue activement à l’avancée de la science et aux débuts de l’océanographie physique. Ses traités scientifiques sont nombreux, tout comme ses publications parues en particulier dans les Annales Hydrographiques de la Marine. Profondément humaniste et d’esprit toujours en éveil vers le progrès, Maurice Rollet de l’Isle se fait adepte et propagateur de l’Espéranto, certain que ce nouveau langage international peut devenir un moyen de diffusion de la paix et des savoirs.

12h - 12h 30
Iwan Le Berre et Françoise Gourmelon (Laboratoire LETG-Brest GEOMER, IUEM-UBO, Technopole Brest-Iroise, Plouzané)
La géomatique en appui à la cartographie des changements d’occupation des sols : du cadastre napoléonien au jeu de rôle
L’analyse spatiale de l’évolution de l’occupation du sol à l’échelle du territoire implique de disposer de séries temporelles d’images ou de cartes. Pour reconstituer l’occupation des sols à différentes dates, les photographies aériennes permettent de remonter jusqu’aux années 1950 sur tout le territoire français (www.geoportail.gouv.fr/ ) et, localement, jusqu’au début du XXe siècle (wwz.ifremer.fr/photos_anciennes_littoral ). En complément, le cadastre napoléonien fournit un état détaillé de l’usage du sol au milieu du XIXe. Cependant, même si ces données sont accessibles sous forme numérique, via les archives départementales pour le cadastre (http://www.archives-finistere.fr/), leur exploitation nécessite un effort important pour la production d’une information géographique cohérente en vue de son analyse spatio-temporelle. Cette proposition de communication concerne la cartographie des changements d’occupation des sols en zone côtière et l’apport de la géomatique à cet enjeu en prenant pour exemple les travaux successifs menés par l’UMR LETG-Brest (Géomer) sur l’île d’Ouessant. L’analyse du cadastre napoléonien de 1844, la photo-interprétation des missions aériennes de l’IGN de 1952 à 1992, l’analyse de l’imagerie satellitaire haute résolution SPOT5 ont permis de reconstituer l’évolution de l’occupation du sol à l’île d’Ouessant depuis le XIXe siècle. Ce faisant plusieurs types de dynamiques spatiales ont pu être mises en évidence, quantifiées et spatialisées. A partir de cette connaissance remobilisée dans le cadre d’une démarche de modélisation d’accompagnement, l’évolution future de l’occupation du sol a pu être simulée sur la base de scénarios prospectifs. Des cartes d’occupation du sol à l’horizon 2017 ont ainsi été produites. Enfin, en s’appuyant sur ces simulations, et dans une volonté de transfert des connaissances scientifiques vers la société civile (population locale, scolaire), un jeu de rôle a été développé afin de mieux comprendre et faire comprendre les dynamiques sociales à l’origine de ces évolutions. Il fournit également un support d’enseignement pour des étudiants de master. Par cette présentation, nous apportons un témoignage du renouvellement de la cartographie d’occupation du sol, du fait du développement des technologies numériques d’acquisition, de traitement et de simulation de l’information spatialisée.

12h 30 - 13h 45 déjeuner

2. Faire parler les cartes

14h 00 - 14h30
Jean-Yves Besselièvre (historien, directeur du Musée National de la Marine, Brest)
Les cartes et les réseaux souterrains de Brest. XIXe-XXe siècles
14h30 - 15h00
Jean-François Simon (professeur d’ethnologie, CRBC)
Sur la carte de Cassini : un pont au milieu de nulle part ! L’énigmatique Pont-Blanc de Pouléder en Plouzané
15h - 15h 30
Louis-Julien de la Bouëre (animateur de projets multimédia, association Tiriad, responsable de OSM Brest) Open Street Map, Brest
Présentation du projet de carte collaborative du pays de Brest Open Street Map, ses intérêts, ses limites, son fonctionnement.

15h 45 Pause

3. Transmettre les cartes et conserver leur mémoire. Les fonds de cartes à Brest

16 h-16h20 Présentation des fonds du Service Historique de la Défense de Brest et de la bibliothèque de l’abbaye de Landévennec
16h20-16h40
Josette Marchalot (bibliothécaire, Bibliothèque Universitaire, faculté Segalen)
Les fonds du Service Commun de Documentation de l’UBO
16h40-17h15
Philippe Jarnoux (professeur d’histoire moderne, directeur du CRBC)
Recherche et valorisation autour du fonds de cartes du CRBC
17h15 – 17h45
Les passeurs de connaissances : savoirs et savoir-faire
Gilles Couix, (cartographe de l’UBO)
Mémoire de cartographe
17h45 Clôture de la journée

Posté le 2 décembre 2013 par Raphaël
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Accueil des familles , rentrée 2016 Télécom Bretagne
par Telecom Bretagne
Creative Commons BY-NC-SA