@ Brest

Relier et partager autour du web

Mind Games/Jeux de l’esprit, une exposition étonnante de Dikann

Télécom Bretagne a le plaisir de recevoir l’exposition Mind Games / Jeux de l’esprit de Dikann du 18 novembre au 20 décembre 2013.

« Une production picturale à hauteur d’homme et non de dogme »
InvitExpoDikann2[1] L’art en général et l’art pictural en particulier est souvent source de métamorphoses humaines, tant pour le créateur que pour celui qui le reçoit. À travers certains processus créatifs qui facilitent le lâcher-prise et la symbolisation, nécessaires pour faire surgir la métaphore, l’art pictural dépasse de très loin le cadre purement esthétique. Une œuvre artistique ne joue son véritable rôle que si elle œuvre à la métamorphose de celui qui la conçoit et de celui qui la reçoit. Ce qui, soit dit en passant, est l’exact opposé de ce que propose la culture actuelle en général qui favorise le désœuvrement, par d’un côté une profusion d’oeuvres calibrées et standardisées et de l’autre une consommation compulsive et conventionnelle de rendus insipides mais parfaitement digestes (car déjà pré-digérés) qui n’entraîne aucune remise en cause. Mais au-delà de l’œuvre proprement dite, c’est le processus créatif par lequel s’élabore cette œuvre qui est le plus important et qui permet une potentielle métamorphose. Et qui dit métamorphose, dit plasticité de l’imagination et ouverture psychique. C’est exactement ce qui permet à l’art pictural en particulier de sortir de ses frontières. Ou comment l’art permet, en paraphrasant Aragon, «  l’émergence de la réalité poétique de la matière du subconscient ».

La thématique « Jeux de l’esprit » renvoie à l’idée principale que l’art pictural permet de jouer avec son esprit et surtout d’aller au delà des représentations visibles. Dikann précise « Mon travail est en partie inspiré par ma pratique de l’art-thérapie à médiation plastique en hôpital psychiatrique qui consiste à accompagner des patients souffrant de psychoses diverses pour les aider à symboliser métaphoriquement leurs problématiques à travers la peinture » .

La démarche artistique de Dikann

Les-enchai¦éne¦üs

Œuvre de l’artiste Dikann.

La production picturale non académique de l’artiste est axée sur la question des représentations de l’inconscient, des représentations de l’esprit, de l’expérience humaine et de tout ce qui touche à la psyché. Son travail créatif basé sur l’anthropocentrisme, place l’Homme au centre des thématiques avec une recherche sur les représentations symboliques de l’Homme dans tous ses états.
Pour Dikann, la production artistique est un processus de création spontanée, sans travail préparatoire, issu d’une peinture mentale du domaine de l’intellect, de l’intuition et de l’imaginaire.

Né en 1962, Dikann est ingénieur en bio-technologies. Il commence la peinture et le graffiti en 1991 au sein d’un collectif d’artistes à la Rote Fabrik à Zürick, lieu artistique alternatif. Après des études à l’université des Arts de Tokyo (Japon), l’artiste expose en France, en Suisse, au Japon, en Indonésie ou bien encore en Inde à partir de 2000. En parallèle de son activité d’artiste plasticien, Dikann est un art-thérapeute accompli, certifié par l’État. Il anime des ateliers d’art thérapie en hôpitaux psychiatriques auprès de patients psychotiques et forme le personnel soignant à la pratique de l’art-thérapie.

+ d’infos : Entrée libre et gratuite, du lundi au vendredi (sauf fériés), de 9h à 19 h. Le vernissage aura lieu le 21 novembre à 18h en présence de l’artiste.
Lire la brochure de l’exposition.
Infos et renseignements : Marianne Bellour-Le Jean – marianne.bellourlejean@telecom-bretagne.eu – 02 29 00 11 06.
Contact de l’artiste : contact@dikann.com

Via un article de Delphine LUCAS, publié le 15 novembre 2013
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Forum des usages 2016 - Bibliothèques en transition
par Doc@Brest
Creative Commons BY-NC-SA