@ Brest

Relier et partager autour du web

Territoires en réseaux et diffusion de nos innovations

Recettes libres, codes sources, écrivons le comment faire de nos innovations sociales

Libre, solidaires et durables des milliers d’acteurs de l’innovation sociale se retrouvent avec une envie de transformer le monde autour des valeurs de partage, de coopération, de solidarité.

C’est pour y contribuer qu’à la suite des rencontres du Forum des usages coopératifs (Brest, juillet 2012) et de Moustic (avril 2013) nous proposons une écriture collaborative qui facilite le donner à voir, le partage et la diffusion du "comment faire" de nos innovations sociales.

avant propos

Ce projet de recettes libres, "code source" de nos innovations sociales s’inscrit dans la dynamique anim-fr du réseau francophone des animateur-ice-s de projet collaboratifs.

"Pour inventer l’avenir et de nouvelles façons de vivre ensemble, pour mettre en oeuvre les valeurs de coopération, de bien commun et de durabilité, nous proposons des pratiques collaboratives de groupes qui :
- relient de façon constructive leurs efforts
- développent les pouvoirs d’agir
- partagent publiquement leurs productions"

Nous proposons de décrire en recettes libres nos innovations sociale ouverte dans une approche inspirée des 4 libertés du logiciel libre.

Les recettes libres, "code source" de nos innovations sociales sont une mise en oeuvre de l’envie de partager, mutualiser, diffuser et améliorer le "comment faire" de nos initiatives.

A l’image de recettes, nous essayons de décrire le comment-faire, les ingrédients, les ustensiles (outils) et ce que cela produit. Rien de tel que la photo d’un plat pour avoir envie de le préparer pour le goûter à son tour Et notre plaisir c’est de le partager avec d’autres et d’améliorer les plats, en indiquant les points de difficulté, en partageant nos coups de main qui permettent de réussir plus facilement en ajoutant de nouvelles variantes adaptées aux terroirs locaux.

A l’image du logiciel libre, nous nous plaçons dans un esprit de partage qui
- donne à voir : pas de secret de fabrication, la recette est faite pour être lue par le plus grand nombre
- permet la réutilisation : les trucs et astuces, les difficultés à éviter sont là pour faciliter la réutilisation
- permet la recopie : la recette est publiée sous une licence libre, pour favoriser la plus large diffusion
- améliore la recette, c’est au fil des essais, des adaptations locales, que la recette s’affine, s’adapte aux territoires, aux contextes ..

Ces recettes libres, "codes sources" de nos innovations présentées par Thanh Nghiem associé au projet Movilab ont été travaillées au Forum des usages coopératifs (juillet 2012 à Brest) puis aux rencontres Moustic 2013 .

Michel Briand, Brest, le 3 mai 2013

Recette de projet libre

Comment partager la recette d’un projet  

pour aider d’autres personnes à le répliquer, le transformer et l’améliorer ?

une synthèse proposée par Jean Michel Cornu

Ce sommaire type est le résultat des sessions sur les « codes sources » au Forum des usages coopératifs à Brest (juillet 2012) et aux rencontres Moustic de Montpellier (mars2013), ainsi que des premières recettes réalisées et des commentaires sur le forum. Il est proposé au groupe AnimFr des animateurs de groupes, pour l’améliorer et créer une synergie d’échange de savoir-faire. Il est volontairement court mais avec quelques suggestions pour remplir les différentes parties. Il n’a pas pour but d’imposer une même description figée à tous, mais a plutôt pour vocation d’inspirer les rédacteurs sur des informations utiles à intégrer. 

Une recette peut être courte entre 2 ou 3 pages, ou plus détaillée avec une dizaine de pages voire plus. Chaque recette peut être commentée partout et des encadrés proposent des « trucs et astuces » et « tours de main ».

1 Présentation du projet  

  • 1.1 titre + description en une ligne + mots clés
  • 1.2 Résumé (description rapide, porteurs, partenaires, publics…)
  • 1.3 Pourquoi se lancer dans ce projet ? (quel intérêt, quels enjeux, ce que cela produit, quel impact ?)
  • 1.4 A savoir avant de se lancer (difficulté -1 à 5 étoiles, temps et moyens nécessaires, coûts)

2 Comment faire ?

  • 2.1 (éventuellement) La recette pour les pressés
  • 2.2 A faire avant (conditions à réunir, compétences, cadre juridique, modèles économiques du projet et des porteurs du projet s’ils sont bénévoles, les choix à faire avant)
  • 2.3 A faire pendant (étapes, comment les acteur se coordonnent…)
  • 2.4 A faire après (avec quoi repart-on ? comment partager et diffuser ? évaluation)

3 Mieux comprendre le projet

  • 3.1 L’origine du projet et son histoire
  • 3.2 Les étapes marquantes, les détournements et évolutions du projet initial, 
  • 3.3 Les freins, les problèmes non résolus, les défis
  • 3.4 Les éléments facilitateurs
  • 3.5 Conditions de réutilisation
  • 3.6 Exemples concrets (témoignages et portraits de porteurs du projet, d’acteurs, d’usagers : ce qui avait été prévu, ce qui a été fait au final, pourquoi ?, « si c’était à refaire ? »,– en texte, en vidéo…)

4 Des ressources pour aller plus loin

  • 4.1 Bibliographie : livres, lieux et sites pour aller plus loin
  • 4.2 Pour ne pas rester seul : personnes ayant de l’expérience et prêtes à la partager, y a-t-il un réseau sur ce projet ?
  • 4.3 Quelques ressources pratiques : courriers préremplus, outils d’animation…
  • 4.4 Retours d’expérience de ceux qui ont testé cette recette (pas seulement le projet mais la recette qui l’explique) et suggestion pour l’améliorer
  • 4.5 Passer à l’échelle ? Y a-t-il d’autres projets complémentaires…

Vers l’écriture d’un livre de recettes libres ?

Nous vous proposons d’expérimenter cette idée des recettes libres, données à voir, réutilisables en l’adaptant.

Au sein du groupe anim-frqui associe 250 personnes autour de l’animation de projets collaboratifs, nous ouvrons un espace pour échanger et partager ces recettes.

Ces collectes peuvent aussi se réaliser au sein de groupes locaux ou thématiques, telle la démarche ci-dessous de "Brest Creative" au pays de Brest.

C’est aussi l’écriture proposée du comment faire d’une copy party, évènement permettant aux usagers équipés de scanners, de téléphones ou d’ordinateurs portables de les amener et de copier des livres, cd, ou dvd en provenance des collections des bibliothèques ! (en cours).

Les premières écritures au pays de Brest

Sur le pays de Brest, nous avons commencé à écrire sur un espace collaboratif quelques recettes. Cela participe au projetde Brest Creative qui donne à voir une soixantaine d’innovation sociale ouverte et cherche à mettre en oeuvre un "territoire en réseau".

Voila quelques premières écritures dans un format issu de la première rencontre au Forum des usages coopératifs.

- Brest en biens communs organisation collaborative d’une semaine d’initiatives

Les années impaires, en alternance avec le Forum des usages coopératifs, la ville de Brest propose aux acteurs soucieux de faire connaître et d’élargir les biens communs numériques d’organiser au mois d’octobre des rencontres, débats, initiatives.

En 2011 pour la seconde édition un millier de personnes ont participé à l’une des trente initiatives. Au fur et à mesure de la diffusion des idées de partage et de coopération les propositions s’élargissent et touchent un public plus large au delà de la seules question du numérique.

Ainsi en 2013 s’ajouteront les fablabs, l’open bidouille camp, les cours massivement ouverts (MOOC), la réutilisation d’objets, les gaspillages évités, le faire soi-même, les nouvelles formes de consommation collaborative, le projet Brest ville wikipedia et l’innovation sociale ouverte.

Et en 2013, de nouveaux collectifs se créent tel ceux de Paris, Lyon, Nantes, Rennes, Bolbec, Montreal .. pour l’organisation d’un archipel de "villes-en-biens-communs"

- Cartes ouvertes participatives : Plouarzel

Un projet de carte collaborative, c’est donner à voir un territoire et ses habitants. Beaucoup de projets autour de la vie dans les quartiers, l’accessibilité aux services, les inventaires patrimoines... peuvent naître d’une carte collaborative.

Plouarzel est une commune de 3600 habitants, en perpétuel mouvement avec une évolution de l’urbanisme rapide et sans service cartographie dédié ! Pourtant, la commune a besoin d’une carte à jour pour renseigner les habitants, organiser les services (poste, secours,etc.) , attirer les touristes et même tout simplement pour orienter le livreur perdu avec son gps pas à jour !

Des services privés (chers), des services publics (fermés aux habitants), des services webs (propriétaires) existent sans pouvoir répondre complètement aux besoins. C’est pourquoi en 2009, la commune a décidé de se lancer dans le projet de carte collaborative citoyenne OpenStreetMap.

- Collecte de photos collaborative : les Tonnerres de Brest 2012

Wiki-Brest est un site internet collaboratif à l’image de Wikipédia sur le patrimoine et le vivre ensemble au pays de Brest. Nous explicitons ici l’organisation d’une collecte lors des Tonnerres de Brest 2012 qui a permis de publier plus de 2 500 photos sur commons et de réaliser un portail avec plus de 150 articles sur wiki-brest.

Ces collectes sont l’occasion d’impliquer habitants et associations dans une production collaborative ouverte qui donne à voir, relie et enrichit les communs. Elle sert de base à un prochain projet ’Brest ville wikipedia".

- Intergénér@tions  : rencontre et échanges actifs entre des élèves de classe relais et des personnes âgées autour d’Internet

Depuis 2003, chaque année scolaire, 10 à 15 jeunes en rejet de l’institution scolaire et une quinzaine de personnes âgées s’investissent dans cette action « intergener@tions ». L’objectif est de réinsérer durablement ces élèves dans un parcours de formation générale, technologique ou professionnelle en les engageant simultanément dans des processus de resocialisation et de réinvestissement dans les apprentissages.

@-Brest : relier et partager autour du web

Initié par la Ville de Brest, @-Brest est un webmagasine participatif qui diffuse chaque semaine aux abonnés - via une lettre électronique (newsletter) - l’ensemble des articles qui ont été publié sur le site. Il vise à mettre en réseau et relier au web les acteurs et actrices de l’internet et du multimédia à Brest et dans les régions francophones.

Et avec le nouveau format

- Croiser les représentations, pour construire ou évaluer un projet partagé

Une recette libre proposée par Bernard Brunet le 10 mai 2013, un texte sous licence CC by sa

Il s’agit d’une méthode d’animation participative destinée à identifier (pour les prendre en compte comme un atout) les convergences et les divergences de représentations qui existent nécessairement au sein de toute collectivité, communauté ou groupe de personnes engagées dans un projet commun.

Posté le 18 mai 2013 par Michel Briand
©© a-brest, article sous licence creative commons cc by-sa
Nouveau commentaire
  • Mai 2013
    12:45

    Recettes libres, codes sources, écrivons le comment faire de nos innovations sociales

    par artS
    Pourquoi « recettes » et pas « modèles » (« patterns ») ?
flickr
Abraham, Brest
par TheRevSteve
Creative Commons BY-NC-SA