@ Brest

Relier et partager autour du web

Faire avec, donner à voir, être en attention, relier, outiller, mettre en commun, diffuser

Arduino, santé et quartiers - Des capteurs d’humidité pour la veille citoyenne

La ville de Brest et ses partenaires favorisent le donner à voir qui met en valeur les initiatives, les relie à d’autres et participe à une transformation sociale libre, durable et solidaire.

Dans cet esprit, des innovations sociales du territoire sont publiées sur la plate forme "Imagination for People" d’où cet article est repris.

Une collecte qui associe la ville de Brest (service internet et et multimédia), Brest Métropole Oceane (Economie Sociale et Solidaire), le Développement Social Urbain), les associations Collporterre, Tiriad et les acteur-ice-s de l’innovation sociale ouverte au pays de Brest.

La liste des fiches mises en ligne montre l’abondance et la diversité de cette innovation sociale ouverte Brest Creative : plus d’une cinquantaine d’innovations sociales ouvertes publiées

Un document publié sous licence Creative commons by sa pour en faciliter la réutilisation.

A propos du projet

Des ateliers de fabrication coopératifs de capteurs d’humidité pour et par les habitants, en utilisant du matériel open source (Arduino).

Themes

  • arduino
  • bidouille
  • brest
  • bretagne
  • creative commons
  • diy
  • éducation populaire
  • environnement
  • fablab
  • numérique
  • partage
  • santé

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

Il s’agit d’accompagner les habitants demandeurs de mesures et d’objectivation de leur ressenti de présence d’humidité dans les logements sociaux afin qu’ils construisent eux-même des capteurs d’humidité sous Arduino.
La mise en lien d’une association de quartier (la CSF-Rive Droite), d’une association de médiation scientifique (les Petits Débrouillards Bretagne), et d’une association de défense du libre (La Maison du Libre) avec le service santé de la ville de Brest a permis de développer un projet peu habituel en matière de santé.

Quelle est la plus-value sociale du projet ?

L’habitant n’est plus un consommateur de mesure dont le processus lui échappe, il fait par lui même, et il retrouve la confiance dans la donnée. De plus, il monte en compétence afin de mieux travailler avec le bailleur social pour l’amélioration de son habitat, bailleur social qui ne peut plus ignorer la réalité des mesures faites dans les logements.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ?

Expérimenté sur le quartier de Kerourien, suite à une demande des habitants eux-même, le projet peut être amené à se développer sur tous les quartiers brestois.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ?

Une interrogation de la CSF à l’élue à la santé de la Ville de Brest sur l’immobilisme du bailleur social concernant les remontées de habitants constatant la présence d’humidité dans les logements. Le lien a alors été fait avec la carte Arduino qui permet de connecter un capteur d’humidité, de recueillir et de traiter les données soi-même. L’idée, plutôt que de faire faire les mesures par le service santé, a été donc de faire faire par les habitants, avec l’aide des Petits Débrouillards Bretagne (qui travaille de son côté sur la carte Arduino dans le club autogéré Débrouillarduino) et la Maison du Libre (Tyfab).

Quel est le modèle économique de ce projet ?

Double-cliquer pour modifier

Références
Liens

Posté le 15 février 2013 par Valérie Picolo
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
DSC_1254.jpg
par Vincent Catillon
Creative Commons BY-NC-SA