@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, pratiques collaboratives, biens communs et cultures numériques

Oufipo, une plateforme de contenus culturels en Finistère proposé par l’association Longueur d’ondes

Oufipo pour Ouvroir de FInistérités POtentielles. Oufipo comme l’on a écrit un jour Cobra pour un axe Copenhague-Bruxelles-Amsterdam.

Mené par Fabrice Derval depuis septembre 2010, le projet Oufipo, qui nous tient à cœur depuis longtemps, espère devenir à plus ou moins court – et non long – terme, cette plateforme des sons reçus, emmagasinés, produits depuis la pointe occidentale de l’Europe. Un lieu de convergence des paroles émises ici ou là (conférences, captations, dialogues, etc.) dans le cadre d’institutions culturelles et de travaux élaborés par des bénévoles de Longueur d’ondes trop heureux de se saisir d’un micro pour faire entendre leur petite musique (de jour, de nuit, de bel après-midi) personnelle. Un Procès-verbal, des Conciliabules, des Panoramiques et tant qu’on y est, des Lieux de mémoire (liste non exhaustive). Une bibliothèque sonore qui fait un pari : celui d’un cabinet de curiosités où l’on viendrait piocher ce que l’on ne soupçonnerait pas forcément.

Oufipo : un projet de valorisation d’un territoire et de ses habitants

Constat

C’est celui d’un foisonnement culturel et intellectuel à l’échelle de la ville de Brest et du département du Finistère, aussi bien dans les grandes agglomérations que dans les zones rurales, et qui répond à une forte fréquentation du public, toujours en hausse.

Enjeu

L’éparpillement de cette richesse culturelle rend sa mise à disposition parfois difficile (peu d’institutions/associations ont les moyens ou le temps d’organiser des captations et publications en ligne de leurs rencontres) .

Proposition

Création d’un espace d’« appropriation publique de la connaissance » sur internet. Un espace collaboratif à la fois éditorialisé et indépendant.

Quel intérêt ?

Pour les Brestois et les Finistériens :

Accès libre à une connaisance plurielle qui sourd de très nombreuses structures associatives et institutions dispersées dans l’agglomération ; un moyen de pouvoir bénéficier à toute heure d’une familiarisation avec des contenus culturels aux formes et aux formats variés.

Une plateforme ouverte à tous les citoyens qui peuvent bénéficier d’un apport technique (formation à la prise de son et au montage), logistique et intellectuel dans la prise de parole et la confection des interviews : en quelques mots, un outil de démocratisation de la parole, pour celles et ceux qui apparaissent trop souvent comme les sans-voix de la société.

Une mutualisation des compétences au sein d’un vivier d’une trentaine d’intervieweurs non professionnels (qui ne demande qu’à grossir) dont la qualité du travail bénévole est à la hauteur de leur très grand investissement dans le collectif.

Un lien entre les citoyens et les structures culturelles dans un va-et-vient d’appropriation personnelle et réciproque. Le comité éditorial étant composé de représentants des structures ainsi que de bénévoles, il est devenu, au fil des mois d’existence d’Oufipo, un laboratoire de l’échange qui permet la mise en place d’une ligne éditoriale partagée.

Pour les structures partenaires :

- Une visibilité renforcée auprès des publics-internautes
- Une vitrine culturelle grâce à la constitution d’un répertoire en ligne
- La création d’un réseau de structures « partenaires »
- La conservation de ressources liées aux activités internes et la constitution d’une mémoire archivée
- La possibilité de réaliser avec notre aide des entretiens

Oufipo au 21 septembre 2011 : les réalisations / les perspectives

Six mois d’existence : un projet déjà lancé

L’arrivée d’un nouveau salarié en septembre 2010 – Fabrice Derval - a permis de concrétiser de nombreux aspects du projet qui était à l’étude de puis deux ans au sein de l’association sous le titre « plateforme départementale de contenus culturels ». C’est officiellement le 1er avril 2011 que cette webradio a véritablement annoncé son existence.

Entre ces deux dates, le bilan des actions est le suivant :

le site : les sons sont accessibles selon une double entrée. Par thématiques (Sciences, la Chose publique, Scène ouverte, Humanités) et par formes radiophoniques (Lieux de mémoire, Panoramiques, Conciliabules, Procès Verbal). Le site avoisine déjà les 6000 visites par mois.

les documents et réalisations sonores  : Nombre de sons réalisés = 180

Lieux de mémoire : 70 / Captations sonores de conférences (Dialogues, Musée des Beaux-Arts, CRBC, Longueur d’ondes, CAP, Ifremer, Océanopolis, Quartz...) Sont compris d’anciens enregistrements réalisés par le Quartz et Ifremer que ceux-ci nous ont demandé de valoriser.

Panoramiques :50/ Il s’agit d’une interview simple allant de 10 à 40 min avec un invité de passage dans une de nos structures partenaires.

Conciliabules : 10/ Une interview-portrait en 3 fois 20 min. (Michel Mazéas, Erik Marchand, Isabelle Diverchy, Marylise Lebranchu...). Ce type de portrait radiophonique est amené à se développer de plus en plus sur Oufipo, notamment au travers la constitution de collections (sur les hommes politiques, les chanteurs bretons, les agriculteurs...).

Procès Verbal : 45/ Un questionnaire de 10 questions immuables posées aux personnes rencontrées. Très révélateur...

Documentaires : 5/ Un documentaire de 30 min environ sur un sujet local (Une histoire du rock à Brest, L’ Abeille Bourbon...).

une newsletter mensuelle  : La mise en ligne se réalise au fur et à mesure au rythme de 30 sons par mois via la newsletter. Cette newsletter mensuelle est envoyée à la même liste d’abonnés que pour la newsletter Ousopo, qui comprend plus de 2000 abonnés.

les bénévoles : une trentaine de bénévoles/intervieweurs gravitent avec régularité autour d’Oufipo. L’objectif premier de ce projet consiste à former ces bénévoles à la conduite d’entretiens radiophoniques. Ce travail se poursuivra au sein des ateliers de création qui élargiront cette ambition à l’appropriation du media webradiophonique par des publics variés (voir plus loin). Oufipo se veut un outil à la disposition des Brestois qui sont incités, par son intermédiaire, à aller à la rencontre des invités de la cité aussi bien quà la rencontre de leurs concitoyens. Le tissage du lien social est au coeur du projet collaboratif et citoyen. À ces intervieweurs « anonymes » s’ajoutent certains intervieweurs appartenant au monde culturel et scientifique brestois tels que Françoise Daniel du Musée des Beaux-Arts, François-Nicolas L’Hardy et Guy Bourreau du CAP, Anne Millour du Quartz ou Brigitte Millet d’Ifremer.

les formations : pour que les bénévoles puissent prendre en main au mieux l’outil webradiophonique qui leur est proposé, nous organisons depuis déjà un an des formations individuelles ou collectives sur les techniques d’entretien, la prise de son et le montage, selon les besoins et envies de chacun. Cette transmission nous paraît essentielle pour amener chaque bénévole à s’épanouir au mieux, se sentir accompagné et progresser dans sa pratique. Cette partie est essentielle pour garantir la qualité éditoriale de la webradio et à terme permettre un rendement plus important de celle-ci.

les partenaires : notre partenariat avec les structures déjà évoquées consiste ainsi d’une part à valoriser les captations sonores que certaines ont pu archiver depuis quelques années, d’autre part à réaliser la captation sonore de conférences et événements qui n’auraient jamais été effectuée sans notre action, et enfin, à réaliser des entretiens radiophoniques de formes diverses avec les invités de ces structures. Des entretiens à la fois plus attractifs que l’état brut des conférences mais aussi plus approfondis afin de valoriser la programmation de nos partenaires. Ces contenus visent à constituer une base de données qui ne soit le décalque d’un flux de l’urgence mais puisse rester en ligne et être consultable même dans 10 ans.

les projets à venir : une rénovation du site afin de permettre à la plateforme d’être compatible avec la Bibliothèque Numérique Régionale et de présenter une interface ainsi qu’une navigation plus adpatées. Une campagne de communication (préparation d’un film promotionnel...). Une multiplication des entretiens afin de parvenir au cours de l’année à la mise en ligne d’une quarantaine de sons par mois. Et surtout une édition CD et livret des collections réalisées.

Soutien demandé dans le cadre de l’appel à projet

Comme vous avez pu le constater dans les pages précédentes, la webradio Oufipo s’est beaucoup développée ces derniers mois. Pour faire face au nombre d’interviews croissants et à l’arrivée de nouveaux bénévoles dans l’association, nous allons devoir investir dans du matériel. Nous souhaitons en effet favoriser l’indépendance des bénévoles afin qu’ils puissent travailler en autonomie et ainsi disposer d’enregistreurs numériques, pouvoir avoir un ordinateur dans les locaux de l’association leur permettant de faire du montage. Nous souhaitons également pour une plus grande accessibilité, revoir l’architecture et le design du site Oufipo.org. Enfin, pouvoir communiquer largement sur Oufipo permettra de familiariser les brestois à cet outil d’un nouveau genre, et leur donnera envie, nous l’espérons, d’en devenir les auditeurs fidèles ou pourquoi pas les futurs intervieweurs.

Responsables du projet Fabrice Derval

Longueur d’ondes, 48 rue d’Armorique, 29 200 Brest

02 98 49 00 15 — contact@oufipo.org – www.oufipo.org

Organisme porteur Association Longueur d’ondes

organisation du festival de la radio et de l’écoute et des Immédiatiques (chaque 1er week-end de décembre), organisation d’événements de sensibilisation à l’écoute (travail à l’année avec scolaires, étudiants et personnes âgées), création et développement d’Ousopo, web radio participative, et Oufipo, plateforme départementale de contenus culturels et scientifiques.
80 adhérents – 13 personnes élues au Conseil d’Administration

Partenaires
- Le Quartz
- Université de Bretagne Occidentale (dont le Centre de
- Recherches Bretonnes et Celtiques et le Service culturel)
- Librairie Dialogues
- Musée des Beaux-Arts de la Ville de Brest
- Centre Atlantique de la Photographie
- Océanopolis
- Les Petits débrouillards Bretagne (antenne Brest)
- Ifremer
- Les Lundis de la Santé – service santé de la Ville de Brest
- Réseau des Bibliothèques municipales de la Ville de Brest

Posté le 30 janvier 2012 par F. Morvan
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Forum des usages 2016 - off des Doc@
par Doc@Brest
Creative Commons BY-NC-SA