@ Brest

Relier et partager autour du web

Lien social, accès accompagné, expression multimédia, compétences numériques, pratiques collaboratives, biens communs et cultures numériques

Écrans ouverts proposé par Canal Ti Zef

Porteurs du projet :

L’association Canal Ti Zef
- Eric Le Lan (salarié de Canal Ti Zef) et Stéphane Ac’h (administrateur de Canal Ti Zef)

Partenaires :
- Les Brestois et Brestoises
- Télé Bocal
- La Région Bretagne
- Bar le Tom caffé
- La bouteille à la mer.
Partenaires envisagés :
- La ville de Brest
- Tébéo
- L’association CLIP
- L’association Triporteur

Présentation de Canal ti zef :

Canal Ti Zef est une association de vidéo brestoise, créée en 2001. Elle est reconnue d’éducation populaire.

Des réalisations. Vous avez un projet de film, Canal Ti Zef vous accompagne dans sa réalisation. C’est un projet de tournage d’un concert, d’une pièce de théâtre, d’un festival… Contactez-nous et discutons-en ensemble.

Le Festival Intergalactique depuis 2001, ce rendez-vous international, imaginé par Canal Ti Zef, a lieu tous les ans en octobre. Son principe : des films, des ciné-concerts, des rencontres, des concerts, des débats .
Des diffusions. Canal Ti Zef diffuse ses productions, mais aussi celles produites par d’autres, lors de soirées, dans des lieux divers (bars, coiffeurs, associations…) et donc pourquoi pas chez vous ! N’hésitez pas à nous en parler.

Un outil pour construire et se construire… L’éducation populaire : à Canal Ti Zef, elle vise l’émancipation individuelle et collective en permettant à tous et à toutes de réaliser ses projets vidéos. Ainsi, si nous avons réussi à le faire. Pourquoi pas vous !

Le projet :

De la création...

Au début du projet de Canal Ti Zef, nous proposions des diffusions publiques dans différents lieux sur la ville. Nous avons eu jusqu’a 9 lieux par mois. Puis, en 2007, après 6 ans de diffusions, d’installations de matériel, nous avons choisi de mettre fin aux diffusions mensuelles. En effet, il nous semblait important de prendre plus de temps pour
créer des films.

Mais aujourd’hui, il nous semble que la création de films courts et la diffusion publique est une très bonne école pour apprendre à faire des films. C’est pourquoi nous souhaitons redévelopper la création de court-métrages de fiction ou d’information et leur diffusion.

Pour cela, nous proposons de mettre en place un temps de projections tous les deux mois dans un bar avec 15 minutes de nouveautés concoctées au local de Canal Ti Zef, suivi d’un temps que nous allons appeler “l’écran ouvert”. Le principe étant le même que les
scènes ouvertes en musique c’est-à-dire de permettre aux gens de venir avec leurs films et de les diffuser, dans de bonnes conditions en public. Les films diffusés ne devant pas durer plus de 15 minutes et ne pas présenter de propos à caractères raciste, xénophobe, sexiste, ou portant atteinte à l’intégrité des indivividus.

Afin de permettre à tout le monde de créer et de pouvoir proposer des films, des formations et un accompagnement pédagogique, technique et matériel sont prévus par Canal Ti Zef. Nous espérons ainsi que les spectateurs d’une diffusion pourront se rendre compte que c’est leur idée qui pourra être mise en images à la prochaine diffusion et les
rendre téléspecActeurs de ce rendez-vous.

A travers ce temps de création, et grâce à l’accompagnement que nous proposons, nous espérons que les personnes qui créeront des films pourront par la suite se servir par eux-même du matériel que nous ou d’autres peuvent mettre à disposition pour des projets de
tournage, mais aussi qu’ils seront autonomes sur les points publics d’accès au montage qui existent sur le territoire brestois.

... à la diffusion :

Faire un film c’est bien, mais s’il ne doit pas être vu, c’est triste. C’est pour cela que nous proposons de mettre en place “l’écran ouvert” afin de mettre en avant ce qui se fait aujourd’hui dans le cinéma amateur sur la ville de Brest et même au-delà. En effet, s’il existe aujourd’hui des festivals offrant la possibilité de proposer ces films à la diffusion,
tous disposent d’un comité de sélection. Notre projet à nous est de laisser la libre expression aux personnes, à leurs images lors de ces diffusions, sous réserve de leur présence à ces moments-là.

Et au-delà des diffusions publiques, qui permettent de se confronter aux spectateurs, nous envisageons de développer via notre site web et la mise en place d’un espace media-spip, la possibilité de découvrir les films accompagnés d’une rencontre filmée avec des membres de l’équipe qui a réalisé le film. Ce programme sera aussi diffusé en TNT
sur Paris et différentes box via Télébocal. Nous envisageons également de proposer le programme à Tébéo et à la plateforme de diffusion des chaînes locales de Bretagne.

La fête du cinéma amateur.

Enfin, en mai 2012, nous pensons mettre en place sur deux jours (mardi et mercredi) un temps de diffusion dans la salle du Mac Orlan de tous ces films amateurs créés sur Brest et sa région. Les jours du mardi et mercredi n’ont pas été choisis au hasard. En effet, le mardi va nous permettre de mettre également en avant des films réalisés par des scolaires et le mercredi de mettre en avant, les films réalisés lors d’ateliers avec des centres aérés, en leur présence. Les soirs étant eux consacrés à des diffusions de différents films vus lors des “écrans ouverts”.

Qui est ce cinéma amateur ?

Rien que sur la ville de Brest, un simple recensement “à vue de nez” permet de recenser huit associations et clubs vidéo créant des films. Il existe également beaucoup de personnes qui, de part la possibilité d’emprunter simplement du materiel, et de proposer par la suite des diffusions sur internet, crééent, réalisent des films. Notre objectif est donc d’aller à la rencontre de ces personnes, au travers des réseaux déjà existants, mais aussi de créer de nouveau contacts en lançant des appels via internet.

Il semble en effet que le réseau amateur, si il est bien vivant et actif n’est pas pour le moment structuré et que chacun à tendance à faire son projet de son coté, notre idée est donc de réussir à contruire des liens entre les gens, entre les structures afin de pourquoi
pas aussi, réussir à monter de nouveaux projets mutuellement.

Posté le 30 janvier 2012 par F. Morvan
©© a-brest, article sous licence creative common info
flickr
Plouzane2016-30
par Telecom Bretagne
Creative Commons BY-NC-SA